Visages du Mont-St-Michel 4

Publié le par Jim

Nous voilà dans l'abbaye.
Dans l'antre, dans le saint des saints... ou presque. Comme dans les rues du village, les "rues" de l'abbaye, chapelles et autres déambulatoires, grouillent de monde. Qu'il doit être paisible et beau ce lieu sans personne ! C'est à peine si je remarque, alors que je suis assis dans l'immense nef, un moine (pardonnez mon ignorance de la hiérarchie ecclésiastique) qui s'avance doucement, dans sa robe de bure, vers le choeur pour préparer l'office qui ne devrait pas tarder...

Tous les endroits de ce lieu mythique sont imprégnés d'une étrange magie... magie qui opère d'autant mieux que les lieux ont été vidés depuis peu de leurs bruyants occupants. Le réfectoire est baigné de cette lumière irréelle qui inonde la Baie en cette fin d'après-midi. Des voix, des chants résonnent à mes oreilles, une lithurgie que je ne connais pas. Je divague un instant. Avant de m'avancer vers la lumière...

Il est bien là le Cloître aux arcades gothiques. La pierre y est finement ciselée. Limpide et lumineuse. On est irrémédiablement attiré vers l'une de ses extrémités. Dans le mur a été percée une ouverture vitrée. Collé au carreau, le corps en apesanteur, on a l'impression d'être happé par le vide et de faire un plongeon de quelques dizaines de mètres vers la mer.
Le soleil de cette fin d'après-midi, il doit être maintenant 19h00, carresse mon visage.
Conscience fugace de la "beauté du monde".
Tout n'est pas perdu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

horticolo 06/10/2006 09:00

Un ptit bonjour en ce jour de fin de semaine, Horticolo

Jim 06/10/2006 09:14

Vive le vendredi !

buzenval 06/10/2006 08:02

Ces photos sont trop belles pour être vraies... :o)

Jim 06/10/2006 09:13

Merci cher buz... mais j'y étais !